Get Adobe Flash player

Objectifs généraux de la manifestation

C’est dans ce contexte que la manifestation EFMMIN a été mise en place en 2010 à l’initiative du CNESTEN qui s’est alors rapproché de l’Université de Provence, du CEA et de l’INSTN permettant ainsi d’étendre le partenariat du côté sud de la méditerranée.

Au coeur du réacteur

Cette initiative a été motivée par l’identification de nouveaux besoins en formation scientifique induits par l’émergence des activités du secteur nucléaire au Maroc qui ne possède pas encore de centrale de puissance mais un premier réacteur de recherche de type TRIGA MARK II (Training Research Isotope General Atomics) qui a été mis en service récemment dans le but de promouvoir la technologie nucléaire dans le pays et l’exploitation du flux neutronique dans la production des radio-isotopes utilisés notamment dans les diagnostics médicaux, la biologie et les applications industrielles. Emergence confirmée lors des premières assises de l’Energie qui se sont déroulées le 6 mars 2009 à Rabat sur le thème « Ensemble Maîtrisons notre Avenir Energétique » où une stratégie à long terme a été décidée et comprend le développement de technologies nucléaires avec le lancement d’une étude pour une centrale électronucléaire à l’horizon 2025.

EFMMIN a pour objectif premier de sensibiliser, d’initier les futurs acteurs (étudiants, ingénieurs, chercheurs, professionnels), de former et de mutualiser des compétences dans le domaine de la Fission nucléaire sur la thématique instrumentation et mesure. Le sujet de chaque édition évoluera progressivement afin de traiter l’ensemble des secteurs d’utilisation (en recherche amont, en réacteur de recherche, en unité d’enrichissement, en centrale de puissance, en unité de stockage/retraitement, …).

Chaque sujet sera traité sous forme de conférences invitées sur une journée présentant les challenges technologiques et scientifiques associés et sur les 4 jours suivants sous forme de cours/conférences dispensés par des enseignants-chercheurs, des chercheurs, des ingénieurs experts du domaine et associés à des visites d’installations (les participants se verront remettre les supports au format numérique sur une clé USB et au format papier sous la forme d’un « book »). Par ailleurs, les étudiants en thèse ou en master, les post-doctorants présenteront leurs travaux de recherche ou de stage ou leur cursus lors des pauses sous forme de posters affichés tout au long de l’école.

Le deuxième objectif est d’identifier grâce aux différentes discussions scientifiques (notamment lors des pauses dédiées aux posters) des projets de recherche d’intérêt commun où par exemple des cycles d’irradiation du réacteur TRIGA MARK II pourraient être exploités pour le développement et le durcissement en conditions nucléaires sévères de nouvelles techniques de mesures et de l’instrumentation associée ou pour la qualification de matériaux/combustibles sous flux neutronique (analyse par activation neutronique).

Le troisième objectif est d’étudier les projets collaboratifs de formation ou formation par la recherche (Exportation de modules d’enseignements …), et les possibilités d’échanges d’étudiants (accueil de stagiaires au CNESTEN, accueil d’apprentis à Filière Instrumentation, accueil de thésards au LCP/CEA).