Présentation

Photos du groupe EFMMIN 4

Le Groupe EFMMIN 4

La quatrième édition de l’Ecole Franco-Marocaine de la Mesure et de l’Instrumentation Nucléaires EFMMIN4 se déroulera du 18 au 21 juillet 2016 à Marseille (Campus Saint-Charles)

Elle est co-organisée par l’Université d’Aix-Marseille au travers de la Filière Instrumentation et du Laboratoire IM2NP (Institut Matériaux Microélectronique Nanosciences de Provence) UMR 7334, le CNESTEN (Centre National de l’Energie, des Sciences et Techniques Nucléaires du Maroc), la Faculté des Sciences de Rabat/Université Mohamed V-Agdal, le CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) au travers du centre de recherche de Cadarache, et l’INSTN (l’Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires) en partenariat avec l’Union Patronale Régionale PACA.

EFMMIN en vidéo 


Ecole d’été EFMMIN4 du 18-21 juillet 2016 par Com_Cad

Voir les conclusions EFMMIN 4 en vidéo 

Contexte

La fission nucléaire est actuellement en plein essor au niveau régional, national et international :

  • d’une part, en raison de la problématique des parcs électronucléaires vieillissants qui nécessitent de nombreuses études sur les matériaux de structures et les combustibles afin d’apporter des réponses dans le cadre de l’optimisation et de l’augmentation de la longévité des centrales de puissance actuelles en toute sécurité/sûreté ;
  • d’autre part, dans le cadre du développement intensif de l’électronucléaire dans certains pays comme la Chine, ou le Brésil ou en voie de développement dans des pays émergeants ;
  • mais aussi dans le cadre de l’élaboration de nouveaux concepts pour la future génération IV ciblant un meilleur rendement, moins de déchets, et l’utilisation de nouvelles ressources, …
  • … et enfin dans le cadre de la crise mondiale des radioéléments utilisés en médecine.

rjh-3

Le parc de grandes infrastructures et plateformes scientifiques et technologiques en PACA tels que le projet ITER, le réacteur d’irradiation Jules Horowitz, le projet de prototype démonstrateur ASTRID pour les réacteurs de future génération, le réacteur pour la propulsion navale RES constitue un réel environnement attractif pour la communauté scientifique et le monde industriel et est très émulateur pour la mise en place de nouvelles formations et de nouveaux programmes de recherche ou de R&D associant le monde universitaire aux centres de recherche nucléaires.

Ce développement s’effectue en forte interaction et collaboration avec différents acteurs du nucléaire :

  • en région PACA avec le CEA/centre de recherche de Cadarache et les sociétés et groupes industriels spécialisés
  • nationalement avec l’INSTN, la Direction de l’Energie Nucléaire du CEA et le programme du Réacteur Jules Horowitz
  • en Europe avec le centre nucléaire de Belgique (SCK-CEN), et le centre nucléaire de Pologne (NCBJ),
  • au Maroc avec le CNESTEN, la Faculté des Sciences de Rabat, et l’Université de Tétouan,
  • et enfin en Amérique du Nord avec l’Université d’Idaho et le Massachusetts Institute of Technology (MIT), USA.

Objectifs généraux de la manifestation

reacteur-rjh

C’est dans ce contexte que la manifestation EFMMIN a été mise en place en 2010 à l’initiative du CNESTEN qui s’est alors rapproché de l’Université de Provence, du CEA et de l’INSTN permettant ainsi d’étendre le partenariat du côté sud de la méditerranée. Cette initiative a été motivée par l’identification de nouveaux besoins en formation scientifique induits par l’émergence des activités du secteur nucléaire au Maroc qui ne possède pas encore de centrale de puissance mais un premier réacteur de recherche de type TRIGA MARK II (Training Research Isotope General Atomics) qui a été mis en service récemment dans le but de promouvoir les sciences et technologies nucléaires dans le pays et l’exploitation du flux neutronique pour production des radio-isotopes utilisés notamment dans les diagnostics médicaux, la biologie et les applications industrielles.

EFMMIN a pour objectif premier de sensibiliser, d’initier les futurs acteurs (étudiants, ingénieurs, chercheurs, professionnels), de former et de mutualiser des compétences dans le domaine de la Fission nucléaire sur la thématique instrumentation et mesure. Le sujet de chaque édition évolue progressivement afin de traiter l’ensemble des secteurs d’utilisation (en recherche amont, en réacteur de recherche, en unité d’enrichissement, en centrale de puissance, en unité de stockage/retraitement, …).

Chaque sujet sera traité sous forme de conférences invitées sur une journée présentant les challenges technologiques et scientifiques associés et sur les 4 jours suivants sous forme de cours/conférences/ateliers dispensés par des enseignants-chercheurs, des chercheurs, des ingénieurs experts du domaine. Des visites techniques d’installations ou/et de laboratoires sont organisées à chaque édition.  Les participants se verront remettre les supports au format papier sous la forme d’un « book ». Par ailleurs, les étudiants en thèse ou en master, les post-doctorants présenteront leurs travaux de recherche ou de stage ou leur cursus lors des pauses sous forme de posters affichés tout au long de la durée de l’école.

Le deuxième objectif est d’identifier grâce aux différentes discussions scientifiques (notamment lors des pauses dédiées aux posters) des projets de recherche d’intérêt commun où par exemple des cycles d’irradiation du réacteur TRIGA MARK II pourraient être exploités pour le développement et le durcissement en conditions nucléaires sévères de nouvelles techniques de mesures et de l’instrumentation associée ou pour la qualification de matériaux/combustibles sous flux neutronique (analyse par activation neutronique).

Le troisième objectif est d’étudier les projets collaboratifs de formation ou formation par la recherche (Exportation de modules d’enseignements …), et les possibilités d’échanges d’étudiants (accueil de stagiaires au CNESTEN, accueil d’apprentis à la Filière Instrumentation, accueil de thésards à l’IM2NP/CEA). 

Comité d’organisation et de programme

Le Comité d’organisation et de programme a pour fonction d’assurer les aspects organisationnels et logistique de cette école. Il a également en charge de déterminer un budget prévisionnel, d’assurer le montage des demandes de financement et de suivre leur aboutissement, d’assurer la liaison entre les organismes organisateurs et d’effectuer le bilan à transmettre aux différents financeurs et organismes partenaires.
De plus, celui-ci définit le programme de la manifestation, oriente les thèmes et le contenu de l’école en s’appuyant sur la table ronde de clôture de l’édition n-1 et évalue les résultats de l’école. Ses membres ont pour responsabilité de sélectionner les candidats et d’identifier les conférenciers et intervenants, ainsi que de valider le contenu des interventions, et les projets prioritaires de recherche émergeants de cette école.

Membres du Comité d’organisation et de programme :

  • Aziz BENAHMED, CNESTEN, Maroc
  • Gilles BIGNAN, CEA / Programme RJH, France
  • Julie BRUN , Université d’Aix-Marseille, IM2NP UMR 7334, Marseille, France
  • Michel CARETTE, Université d’Aix-Marseille, IM2NP UMR 7334, Marseille, France
  • Naïma EL KHAYATI, Université Mohammed V, Agdal, Rabat, Maroc
  • Abdallah LYOUSSI, CEA & INSTN, France
  • Taïeb MARFAK, CNESTEN, Maroc
  • Christelle REYNARD-CARETTE, Université d’Aix-Marseille, IM2NP UMR 7334,  Marseille, France